Exemple de Boot sur iSCSI Target Windows Storage Server 2008R2 à partir d’une workstation sans disque dur

Gestion centralisée des postes de travail et du stockage avec la virtualisation iSCSI

Le principe est simple, il s’agit de centraliser tous les disques des stations de travail sur un Serveur NAS Algostor grâce à la technologie iSCSI.
Il faut pour cela :

  • Un serveur NAS Algostor avec un système d’exploitation Windows Storage Server 2008R2 et Target iSCIS 3.3 équipé d’une carte 10Gbe dédiée pour les transactions iSCSI (fonctionne également sur du Gigabit Simple),
  • Un Switch avec au moins un 10 Gbe et suffisamment de connexions Gbe pour vos invités (initiateur),
  • Des clients légers équipés d’une carte mère avec deux ports gigabit (carte dédiée au transport iSCSI et les ports aux transports des données) qui sont permutables iSCSI via le BIOS (INTEL 82574 de la carte Supermicro X7SPA-HF par exemple) afin de vous faire un PC diskless, à moindre coût.

Cette architecture a pour but de centraliser les disques virtuels sur un NAS, simplifiant ainsi leur administration, vos systèmes d’exploitation sont protégés sur un RAID de niveau 6, avec clichés instantanés (afin de revenir à une version précédente de l’OS en un clic de souris en cas de corruption liée à un virus) ; cela simplifie également leur backup (le disque iSCSI est représenté par un fichier VHD) et leur installation (il suffit d’avoir un VHD sysprep en réserve afin de lui attribuer un nouvel hôte et votre station est montée en 5 minutes), et vous permettra d’étendre la capacité du disques iSCSI à la volée de façon transparente pour l’utilisateur.

Boot iSCSI sur un STOR316 ALGOSTOR à partir d'une workstation sans disques durs

La Cible :

Nous créons d’abord une Cible iSCSI de 80GB sur notre NAS Algostor, sur laquelle notre workstation bootera pour y installer un Windows 7.

création de la cible iscsi coté NAS

Du coté fichiers :

sur le NAS dans ma partition DATA mon fichier VHD de 80GB est bien créé

visu des fichier vhd iscsi

Les Snapshots :

Afin de m’assurer de pouvoir revenir à une version précédente de mon OS (en cas de corruption OS par un virus par exemple) je planifie un Snapshot.

Snapshot iscsi

J’attribue mon volume iSCSI à mon périphérique externe, ici je choisit la MAC Adresse réseau de ma Workstation…

Ici je vérifie l’IP par laquelle le flux iSCSI transitera sur mon NAS…

Il ne reste plus qu’à régler la partie Workstation dans la partie suivante

Ici ma carte mère, une carte Supermicro X7SPA-HF a la possibilité de prendre en charge le boot iSCSI en natif. juste un petit réglage dans le BIOS.

Swapper le PXE en iSCSI

bios iscsi

une fois que la machine boot, dans la séquence iSCSI rentrer dans le BIOS et configurer l’initiateur par rapport à votre Target préconfigurer.

BIOS ISCSI

Votre machine BOOT et détecte bien votre disque iSCSI, vous insérer le CD de Windows 7 et le plus dur et fait…

Sous Windows le disque apparait bien comme un disque virtuel

Il manque volontairement des étapes et des optimisations, car je ne vais pas mâcher le travail à la concurrence des NAS Algostor, mais les plus grosses étapes sont bien décrite.

Bookmark the permalink.

Comments are closed.